Bell Food Group a enregistré une croissance au premier semestre 2018 parallèlement à une baisse du bénéfice

16.08.2018, Communiqué ad hoc selon lʼarticle 53 RC, Suisse

Au cours du premier semestre 2018, le chiffre d’affaires des marchandises de Bell Food Group a augmenté de CHF 327,6 millions à CHF 2,1 milliards. Le volume des ventes s’est élevé à 268,3 millions de kilos, soit une progression de 19,9 % par rapport à l’exercice précédent. Au niveau de l’EBITDA, le résultat a augmenté de CHF 6 millions grâce à l’acquisition de Hügli. L’EBIT s’est réduit de CHF 10,2 millions à CHF 55,2 millions, en raison de l’augmentation proportionnelle en Suisse des assortiments dont les marges sont moindres et de l’évolution du segment de la volaille chez Bell International.

Au premier semestre 2018, le chiffre d’affaires des marchandises de Bell Food Group a augmenté de CHF 327,6 millions ou 18,9 % à CHF 2,1 milliards. A raison de 268,3 millions, le volume des ventes a progressé de 44,6 millions de kilos (+19,9 %) par rapport à l’exercice précédent. La progression est à rapporter aux acquisitions, à des effets de change ainsi qu’à une croissance organique.

A raison de CHF 136,6 millions, l’EBITDA a enregistré une augmentation de CHF 6,6 millions au premier semestre 2018 par rapport à 2017. Sous l’effet des acquisitions, les amortissements ont augmenté de CHF 16,8 millions au total, dont CHF 13,4 millions sont à rapporter à l’intégration de Hügli. En plus des amortissements sur les immobilisations corporelles, ce poste comprend aussi un amortissement supplémentaire du goodwill. Bell Food Group amortit le goodwill sur une durée allant de huit à quinze ans. L’EBIT dégagé est ainsi en baisse de CHF 10,2 millions par rapport à l’exercice précédent.

En raison du recul de l’euro, une perte de change de CHF 1,4 million a été enregistrée au premier semestre 2018, contre un gain de change de CHF 1,0 million pendant la même période en 2017. Le bénéfice semestriel après impôts et participations minoritaires s’élève en 2018 à CHF 32,5 millions, soit un recul de CHF 7,0 millions par rapport à l’exercice précédent.

Bell Suisse enregistre une croissance mais un recul du résultat

Dans un environnement commercial dynamique avec des marchés en recul, Bell Suisse a pu augmenter légèrement le chiffre d’affaires des marchandises et le volume des ventes au premier semestre 2018. Le chiffre d’affaires des marchandises a progressé de CHF 32,8 millions ou 3,4 % à CHF 995,5 millions. Le volume des ventes a augmenté de 1,3 % à 63,8 millions de kilos (+0,8 million).

Au cours du deuxième trimestre, la division Bell Suisse a enregistré une croissance principalement avec des assortiments et canaux de distribution dont les marges sont moindres. En outre, divers rabais accordés dans les segments du commerce de détail et des services alimentaires ainsi que des activités de Pâques décevantes ont influencé négativement le résultat opérationnel.

Poursuite réussie de la stratégie quantitative chez Bell Allemagne

Au cours du premier semestre 2018, la division Bell Allemagne a poursuivi avec succès la politique menée en matière de volumes de ventes. Des mesures promotionnelles ciblées ont ainsi permis d’augmenter le volume des ventes de 10,0 % à 37,3 millions de kilos (+3,4 millions). Le chiffre d’affaires des marchandises a progressé de CHF 38,1 millions (+17,7 %) à CHF 253,1 millions.

Bell International augmente son volume des ventes

La croissance quantitative s’est également poursuivie dans la division Bell International. Le volume des ventes a augmenté de 2,2 millions de kilos à 80,8 millions de kilos (+2,8 %). Le chiffre d’affaires des marchandises a progressé de CHF 36,1 millions ou 12,3 % à CHF 328,9 millions. Les unités commerciales en France, Pologne et Hongrie ont enregistré des taux de croissance positifs au cours du premier semestre 2018 et présentent aussi une évolution positive par rapport à l’exercice précédent au niveau de l’EBIT.

Par contre, le secteur de la volaille n’a pas atteint les prévisions en Autriche. Des coûts de personnel en hausse ainsi que les prix élevés du fourrage, lesquels n’ont pu être répercutés aux clients que partiellement et avec retard, ont comprimé la marge bénéficiaire brute. Des mesures correspondantes et des majorations de prix ont été introduites afin d’endiguer le recul du résultat. Parallèlement, d’autres mesures visant des gains d’efficience seront appliquées afin d’atteindre le niveau de productivité défini pour l’agrandissement du site de production de viande de dinde mis en service à Ampfing au premier trimestre 2018.

Évolution réjouissante dans le segment du Convenience

Bell Food Group a poursuivi sa stratégie de croissance dans un secteur d’activité lucratif où les marges sont élevées par l’acquisition des entreprises Hügli et Sylvain & CO au 1er janvier 2018. Au premier semestre 2018, le volume des ventes a enregistré la forte augmentation de 71,0 %, conditionnée par les acquisitions, à 91,7 millions de kilos (+38,1 millions). A raison de CHF 523,2 millions, le chiffre d’affaires des marchandises est en hausse de CHF 221,2 millions par rapport à l’exercice précédent (+73,2 %).

L’intégration de Hügli et de Sylvain & CO se déroule positivement conformément aux prévisions internes. Actuellement en cours d’application, les premiers projets de synergies commenceront à montrer des résultats en fin d’année 2018. Au premier semestre 2018, Hilcona et Eisberg ont évolué positivement. Hilcona dispose d’un pipeline bien rempli de produits innovants et enregistre ainsi une croissance réjouissante des quantités. Malgré des problèmes de disponibilité de matières premières de bonne qualité, Eisberg a enregistré un bon résultat sur le marché suisse au début de l’année.

Perspectives

La stratégie de croissance mise en place dans le segment du Convenience progresse conformément aux prévisions. Au deuxième semestre 2018, l'entreprise se concentrera sur le développement de la position sur le marché du Convenience. L’intégration de Hügli avance comme prévu. Divers projets de synergies ont été initiés et donneront de premiers résultats d’ici fin 2018.

Chez Bell Allemagne et Bell France, les mesures de réorganisation ont bien commencé et seront poursuivies au deuxième semestre 2018. Diverses mesures ont été introduites en Suisse et en Autriche pour amortir le recul du résultat au deuxième trimestre 2018. Le but visé est d'améliorer à nouveau le résultat au deuxième semestre.

Chiffres clés (PDF)

La présentation avec les informations transmises sera publiée ici vers 11h30, dès la fin de la conférence pour les analystes financiers.

Avez-vous des questions ?

Responsable Corporate Marketing/Communication

Davide Elia

+41 58 326 3030 media@bellfoodgroup.com

Responsable de projet Corporate Communication

Fabian Vetsch

+41 58 326 3030 media@bellfoodgroup.com