Progression du groupe Bell au 1er semestre 2016 ; Rachat du spécialiste valaisan de la charcuterie Cher-Mignon

18.08.2016, Publicité événementielle

Le chiffre d’affaires du groupe Bell a augmenté de 26,2 % pour atteindre CHF 1,6 milliard. A raison de CHF 119,8 millions, l’EBITDA était en hausse de 32,4% par rapport à l’année précédente. Le bénéfice de l’entreprise, après déduction des participations minoritaires, a progressé de 13,3 % à CHF 36,2 millions. En outre, Bell reprend le spécialiste de la charcuterie valaisanne Cher-Mignon.

Le premier semestre 2016 a été marqué par les acquisitions des entreprises Huber et Eisberg, les effets de la reprise de la majorité de Hilcona en mai 2015 ainsi que par des conditions de marché exigeantes. Le chiffre d’affaires du groupe Bell a augmenté de 26,2 % ou CHF 336 millions à CHF 1,6 milliard. Cette croissance est principalement à rapporter à la consolidation des acquisitions. Huber, le spécialiste de la volaille, est consolidé depuis le 1er mars 2016 alors que l’entreprise Eisberg, spécialisée dans les fruits et salades préparés, est intégrée dans les comptes du groupe depuis le 1er mai 2016. Par rapport à l’année précédente, l’intégralité du chiffre d’affaires semestriel de Hilcona, soit CHF 276 millions, est en outre consolidée dans les comptes (année précédente seulement mai/juin). Le chiffre d’affaires nominal est également influencé par le renchérissement des matières premières et des effets de change. Au premier semestre, le volume total des ventes du groupe Bell s’est élevé à 191 928 tonnes (+59,5 %). Les hausses de volumes sont à rapporter aux acquisitions ainsi qu’à la croissance en Suisse.

Alors que les contributions des sociétés nouvellement acquises ainsi que la gestion efficiente des coûts ont exercé un effet positif, le renchérissement des matières premières et un durcissement de la concurrence font à nouveau pression sur les marges. A raison de CHF 119,8 millions, l’EBITDA est néanmoins en progression de CHF 29,3 millions ou 32,4% par rapport à l’exercice précédent. L’EBIT est également en hausse, de CHF 15,6 millions à CHF 61,0 millions (+34,2%). Le bénéfice de l’entreprise, après déduction des participations minoritaires, a progressé de CHF 4,2 millions par rapport à l’exercice précédent (+13,3%) et s’élève à CHF 36,2 millions.

Bell Suisse augmente son volume des ventes

En Suisse, les marchés d’écoulement du commerce de détail et du Food Service souffrent des conséquences du tourisme d’achat ainsi que de la météo défavorable au premier semestre. En outre, les matières premières ont connu des renchérissements allant jusqu’à 9 % selon l’espèce animale. Malgré ces conditions-cadres difficiles, Bell Suisse a de nouveau atteint un solide résultat. Le chiffre d’affaires a progressé de 4,1 % à CHF 934 millions (CHF +36,5 millions). Le volume des ventes a augmenté de 2,3 % à environ 62 000 tonnes. Ce résultat a pu être obtenu grâce à des mesures promotionnelles percutantes. La pression sur les marges a toutefois augmenté, en raison du renchérissement des matières premières et d’une intensité concurrentielle accrue. Les mesures architecturales d’agrandissement de la production de volaille à Zell (LU) ont été achevées conformément aux prévisions et la mise en service s’est effectuée sans heurts en juin.

Un environnement de marché exigeant pour Bell Allemagne

Bell Allemagne est également confrontée à des conditions exigeantes sur le plan de la concurrence. La pression concurrentielle augmente la volatilité des référencements et les matières premières ont connu des augmentations marquantes surtout au 2e trimestre. Ces facteurs se répercutent sur le résultat : le chiffre d’affaires a reculé de 2,3 % (-5,9 % en monnaie locale) à CHF 213 millions. Le volume des ventes a baissé de 1,9 % à 32 551 tonnes. Les activités liées aux marques donnent confiance : différents concepts évoluent favorablement et de nouveaux progrès ont été enregistrés sur le plan de la pénétration du marché.

Le chantier de la nouvelle usine en Espagne, dans les environs de Madrid, pour les spécialités de jambon espagnol devrait démarrer début 2017. La nouvelle capacité de plus d’un million de jambons par an après la construction ouvre de nouvelles perspectives de débouchés tant au niveau national qu’international.

L’ensemble de mesures pour Bell International montre de premiers résultats

Le chiffre d’affaires de la division Bell International a augmenté de 140,0 % à CHF 223 millions au premier semestre. Le volume des ventes a progressé de plus de 200 % à 54 476 tonnes. L’intégration de Huber est la principale raison de cette croissance. L’évolution du spécialiste de la volaille est favorable et le processus d’intégration se poursuit dans la bonne direction. En France, d’intenses efforts sont consacrés à l’amélioration de la situation sur le plan du rendement. Des réductions délibérées des assortiments ainsi que la concentration sur des produits à plus forte valeur ajoutée portent déjà des fruits. Les unités commerciales de Bell en Pologne et en Hongrie évoluent conformément aux prévisions. Les bases organisationnelles ont été créées en vue d’améliorer durablement le succès commercial du réseau de succursales en République tchèque.

Succès pour Hilcona grâce aux innovations

Hilcona, le spécialiste du Convenience frais, peut se retourner sur un premier semestre réussi, grâce notamment à une croissance plus que proportionnelle chez les clients retail en Suisse. Le chiffre d’affaires s’est élevé à CHF 276 millions et le volume des ventes a atteint 47 150 tonnes. La capacité d’innovation, en particulier dans le domaine des plats cuisinés de qualité supérieure et des produits végétariens, est un important moteur du succès. D’autres progrès ont également été obtenus au niveau de l’efficacité opérationnelle. Dans le segment des salades préparées, l’intégration d’Eisberg au sein du groupe Bell se déroule comme prévu. Au niveau de l’organisation, l’entreprise Eisberg est regroupée avec Gastro Star, qui appartient au groupe Hilcona depuis 2012, avec une direction commune.

Perspectives

Au cours du deuxième semestre 2016, l’intégration sans heurts des entreprises acquises et les mesures opérationnelles initiées en vue d’optimiser encore la performance et le niveau de rendement constitueront toujours les priorités. Le groupe Bell est convaincu de ses forces et de la mise en œuvre réussie des stratégies, et est armé pour les défis à venir. L’évolution des prix des matières premières et des marchés d’écoulement ainsi que leurs influences sur le résultat sont toutefois difficiles à estimer. 

Reprise de Cher-Mignon

Le groupe Bell reprend le spécialiste de la charcuterie valaisanne Cher-Mignon SA. Cette entreprise traditionnelle qui réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ CHF 13 millions avec un effectif de 25 personnes fait est le leader de son segment. Les parties impliquées ont convenu de ne pas dévoiler le prix de la transaction. L’ensemble du personnel sera repris.

L’entreprise artisanale valaisanne produit des spécialités de viande séchée depuis plus d’un siècle, comme le Jambon cru du Valais IGP ou le Lard sec du Valais IGP. Produites selon des recettes transmises de génération en génération, les spécialités sortent d’un séchoir perché à 1200 mètres d’altitude dans la région de Chermignon. Grâce à cette fusion, Cher-Mignon assure la pérennité de sa manufacture. Pour Bell Suisse, elle représente un complément idéal de ses compétences dans le domaine des spécialités charcutières régionales. Avec ses sites de Bâle, Gossau, Cheseaux-sur-Lausanne et Churwalden, Bell dispose déjà d’un large assortiment régional composé de spécialités vaudoises, bâloises, des Grisons et de St-Gall. 

A propos de Bell

Le groupe Bell compte parmi les principaux transformateurs de viande en Europe. L'offre comprend de la viande, de la volaille, de la charcuterie ainsi que des produits des gammes Seafood et Convenience. Les marques Bell, Abraham, ZIMBO, Môssieur Polette et Hilcona permettent au groupe de répondre aux multiples attentes des clients. La clientèle réunit des grossistes et le commerce de détail, l'hôtellerierestauration et l'industrie alimentaire. Quelque 9'500 collaborateurs réalisent un chiffre d'affaires de plus de CHF 3 milliards par an. Le groupe Bell est coté à la Bourse suisse.

Avez-vous des questions ?

Responsable Corporate Marketing/Communication

Davide Elia

+41 58 326 3030 media@bellfoodgroup.com

Responsable de projet Corporate Communication

Fabian Vetsch

+41 58 326 3030 media@bellfoodgroup.com