Progrès opérationnels de Bell Food Group dans l’exercice 2019 ; impact des effets extraordinaires sur le résultat

13.02.2020, Publicité événementielle, Suisse

Au cours de l’exercice 2019, Bell Food Group a enregistré de nets progrès. Après correction des différents effets extraordinaires, Bell Food Group a réalisé une croissance opérationnelle. Joos Sutter et Thomas Hinderer sont nommés comme nouveaux membres du conseil d'administration du Bell Food Group.

Bell Food Group a affiché pour 2019 un chiffre d’affaires de CHF 4,1 milliards (CHF -65,0 millions, -1,6 %). Compte tenu des acquisitions et désinvestissements, il en résulte une croissance opérationnelle de CHF 61,4 millions (+1,5 %). La marge brute a pu être augmentée grâce au fait que l’accent a été mis sur les produits à forte valeur ajoutée. L’EBIT présenté a atteint CHF 95,3 millions (CHF - 45,3 millions, - 32,2 %). En tenant compte de tous les effets extraordinaires à hauteur de CHF 53,9 millions, l’EBIT 2019 était de CHF 149,1 millions (CHF +8,5 millions, +6,0 %).

Tous les domaines d’activité ont contribué à l’amélioration du rendement. Cette progression a été réalisée grâce à l’augmentation des ventes de produits à forte valeur ajoutée, à la gestion efficiente des coûts, à l’optimisation des processus et au fait que les coûts d’approvisionnement ont en partie été répercutés. Par ailleurs, des synergies ont également pu être dégagées entre les domaines d’activité.

Comme l’année précédente déjà, des effets de change en majeure partie comptables à hauteur de CHF - 9,6 millions ont pesé sur le résultat financier (exercice précédent : CHF - 4,6 millions). Le bénéfice de l'exercice présenté atteint CHF 49,6 millions (CHF - 39,7 millions, - 44,5 %). Après correction de toutes les influences extraordinaires, le bénéfice de l'exercice, de CHF 103,5 millions (CHF +14,2 millions) est en hausse de 15,9 % par rapport à l’exercice précédent.

Globalement, Bell Food Group présente une structure de bilan très solide. Les fonds propres s’élèvent à CHF 1,3 milliard et leur ratio de 47,5 % est au même niveau que l’année précédente. En comparaison annuelle, les engagements financiers ont baissé de CHF 903,6 millions à CHF 877,5 millions.

Malgré le recul du bénéfice de l'exercice présenté en 2019, le conseil d’administration propose à l’assemblée générale une distribution inchangée de CHF 5.50 par action. De cette manière, le conseil d’administration tient compte des différents effets extraordinaires. La distribution devrait être prélevée à parts égales sous la forme d'un dividende ordinaire et sur les réserves issues d'apport de capital.

Effets extraordinaires durant l’exercice 2019
La réorganisation de la division Bell Allemagne, les prix des matières premières ainsi que des coûts initiaux pour les nouveaux sites ont pesé sur les comptes annuels 2019 avec des effets extraordinaires à hauteur de CHF 53,9 millions au total.

Fin juillet 2019, Bell Food Group a cédé les usines allemandes de Suhl et de Börger sous la forme d’un transfert d’entreprise. La décision de se retirer du secteur allemand des produits de charcuterie échaudée a ainsi été mise à exécution. Dans le même temps, le site de Bad Wünnenberg a été transformé en unité de production d’articles de la gamme Convenience frais pour Hilcona. La réorganisation a entraîné des coûts à hauteur de CHF 38,9 millions pour la division Bell Allemagne.

Les matières premières pour la viande de porc en Europe ont renchéri de plus de 43 % en 2019. Le phénomène a été déclenché par la propagation de la peste porcine africaine en Asie, suivie d’une forte demande de viande de porc européenne dans cette région du monde. Compte tenu de l’intense concurrence sur le marché de la charcuterie et de la saucisse en Europe, les augmentations de prix n’ont pu être appliquées que de manière différée et partielle, malgré l’ouverture immédiate de négociations. Cela a occasionné un surcoût de près de CHF 9 millions pour le domaine d'activité Bell International.

Les coûts initiaux pour les sites de production ouverts en 2019 ont entraîné un surcoût total de CHF 6,0 millions, dont la majeure partie provenait de la mise en service de la nouvelle usine Convenience de Marchtrenk en Autriche au printemps 2019.

Évolution dans les segments
Sur un marché des produits carnés et de charcuterie en léger repli, le domaine d’activité Bell Suisse a enregistré une tendance à la hausse sur le plan du rendement, malgré des ventes en baisse, et a notamment affiché des progrès opérationnels au deuxième semestre. Cela s’explique par le fait que l’accent a été mis sur des produits à forte valeur ajoutée en ce qui concerne la composition de l’assortiment, mais aussi par une gestion efficiente des coûts. De plus, les mesures d’optimisation des processus engagées l’année précédente ont produit leur effet.

La réorganisation de Bell Allemagne et la forte hausse des prix des matières premières pour la viande de porc ont eu une influence déterminante sur la marche des affaires dans le domaine d’activité Bell International. Après correction de ces effets extraordinaires, Bell International a enregistré en 2019 une croissance réjouissante de son chiffre d’affaires. Suite à la réorganisation en Allemagne et la mise en service du site de production de jambon Serrano à Fuensalida (ES), la division Bell Allemagne se concentre sur sa solide position dans le segment du jambon cru. Le nouveau site de production de jambon Serrano d’une capacité d’env. 1 million de jambons par an a démarré son activité au cours de l’été 2019. La division Bell Allemagne renforcera à l’avenir son positionnement dans le segment allemand et international du jambon cru. Au sein de la division Europe de l’Ouest/de l’Est, la tendance positive constatée en France, en Pologne et en Hongrie s’est poursuivie. Dans la division Volaille, les mesures visant des gains d’efficience ainsi que les investissements dans l’infrastructure ont obtenu l’effet souhaité.

Sur le marché Convenience, la demande a surtout été importante pour les produits ultra-frais et ready to eat en 2019. Grâce à des concepts de produits innovants, le domaine d’activité Convenience a pu profiter de cette tendance. Les divisions Eisberg, Hilcona et Hügli qui font partie du domaine d’activité ont notamment enregistré des taux de croissance plus que proportionnels dans les assortiments de produits à forte valeur ajoutée. Parmi les innovations, citons par exemple le burger à base végétale « The Green Mountain Burger », qui sera bientôt disponible dans le commerce de détail, en plus des services alimentaires.

Perspectives 2020
Dans l’exercice en cours, Bell Food Group veut continuer d’enregistrer des progrès opérationnels dans tous les domaines d’activité. En Europe, on s’attend à ce que les prix des matières premières restent volatiles. C’est pourquoi la répercussion rapide des coûts d’approvisionnement supérieurs sur les prix de vente jouera toujours un rôle décisif pour l’évolution du résultat. Grâce aux nouvelles capacités de production pour le jambon cru et les produits Convenience frais, les opportunités de croissance supplémentaires sont réelles pour ces marchés attrayants.

Changement au sein du Conseil d’administration de Bell Food Group SA
Le conseil d’administration de Bell Food Group SA a nommé Thomas Hinderer et Joos Sutter au conseil d’administration. Leur élection sera proposée à l’assemblée générale du 17 mars 2020 pour succéder à Irene Kaufmann, l’actuelle vice-présidente du conseil d’administration, et à l’actuel membre du conseil d’administration Andreas Land. Chacun d’eux a démissionné de son plein gré du conseil d’administration. Dans le cas de son élection par l’assemblée générale, le conseil d’administration a l’intention d’élire Joos Sutter comme vice-président de cet organe.

Thomas Hinderer (61 ans) est depuis 2005 président du conseil d’administration d’Eckes AG, Nieder-Olm, Allemagne, et président de la direction générale du groupe Eckes Granini. Il a décidé de quitter ces fonctions en juillet 2020, après quinze ans d’activité, afin de relever de nouveaux défis professionnels. Auparavant, il a notamment occupé des fonctions dirigeantes auprès du groupe Theo Müller en Allemagne (2001 à 2005) et de la société Bestfoods Allemagne (1992 à 2001). En plus de sa formation professionnelle d’agent technico-commercial, Thomas Hinderer a effectué des études en gestion d’entreprise (HES). Il apporte un large spectre de précieuses expériences du négoce international et de la production alimentaire.

Joos Sutter (55 ans) est président de Coop Société Coopérative, Bâle depuis 2011 et assume la responsabilité de l’activité principale des supermarchés en tant que directeur de la division Retail. Depuis 1996, il a occupé diverses fonctions dirigeantes au sein du groupe Coop, notamment en qualité de responsable du trading chez Coop Société Coopérative (2009 à 2011) et chez Interdiscount (1999 à 2009). Après des études de sciences économiques à l’université de St-Gall, Joos Sutter a obtenu en 1994 le diplôme fédéral d’expert-comptable. Il possède une grande expertise dans les domaines de la logistique des achats, de l'informatique et des ventes.

Avec ces deux candidates, le Bell Food Group gagne des personnalités très engagées et expérimentées.


A propos de Bell Food Group
Bell Food Group compte parmi les principaux transformateurs européens de viande et de produits Convenience. L’offre comprend de la viande, de la volaille, de la charcuterie ainsi que des produits des gammes Seafood et Convenience. Les marques Bell, Eisberg, Hilcona et Hügli permettent au groupe de répondre aux attentes diverses des clients. Ceux-ci représentent notamment le commerce de détail, le Food Service ainsi que l’industrie alimentaire. Un effectif d’environ 12 500 personnes a réalisé un chiffre d’affaires de plus de CHF 4 milliards. Bell Food Group est coté à la Bourse suisse.

Avez-vous des questions ?

Responsable Corporate Marketing/Communication

Davide Elia
Investor Relations : En raison de la situation actuelle, les demandes des médias ne peuvent être acceptées que par écrit jusqu'à nouvel ordre. Veuillez adresser vos demandes exclusivement à l'adresse ci-dessous. 

Responsable de projet Corporate Communication

Fabian Vetsch
Contact médias: En raison de la situation actuelle, les demandes des médias ne peuvent être acceptées que par écrit jusqu'à nouvel ordre. Veuillez adresser vos demandes exclusivement à l'adresse ci-dessous.