Exercice 2014 réussi pour le groupe Bell

19.02.2015, Publicité événementielle

Le groupe Bell a encore développé sa forte position sur le marché. En 2014, le bénéfice de l'entreprise a augmenté de 14,5 % à CHF 87,7 millions. Le Conseil d’administration propose une majoration du dividende de CHF 5.- pour atteindre CHF 65.- par action.

Le groupe Bell s’est bien maintenu dans un contexte délicat. Les assortiments à valeur ajoutée supérieure ont enregistré une croissance réjouissante. Des facteurs externes, notamment la météo et des fluctuations monétaires, ont influencé le chiffre d’affaires nominal. A raison de CHF 2,6 milliards, le chiffre d’affaires 2014 du groupe Bell était en baisse de 0,9 % par rapport à l’exercice précédent (-0,5 % corrigé des variations monétaires). Le volume des ventes a diminué de 1,1 % par rapport à 2013 pour s'établir à 215’600 tonnes.

Les progrès au niveau des assortiments à forte valeur ajoutée ont permis d'améliorer la marge bénéficiaire brute de 32,1 % à 33 %. Le résultat dʼexploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) a augmenté dʼenv. CHF 6,5 millions à CHF 196 millions. Toutes les divisions ont contribué à cette amélioration du résultat. Grâce au meilleur résultat opérationnel et à la nette réduction des coûts financiers, le bénéfice annuel de CHF 87,7 millions a augmenté de 14,5 %. Sur cette base, l’assemblée générale recevra la proposition de majorer de CHF 5.- le dividende de CHF 65.- par action pour l’exercice 2014.

Bell Suisse

Bell Suisse a augmenté son chiffre d’affaires de 0,8 % à CHF 1,86 milliard. Les secteurs Seafood, Volaille et Charcuterie étaient les principaux moteurs de la croissance en 2014. Le volume d'écoulement total a baissé de 0,9 % à 121'063 tonnes, notamment en raison de livraisons moindres à l'industrie, d'une saison des grillades morose conditionnée par la météo et d'une nouvelle augmentation du tourisme d'achat dans les régions frontalières. Grâce à la nette progression des ventes d'assortiments présentant une valeur ajoutée supérieure, Bell Suisse enregistre une fois de plus une bonne croissance.

Bell Allemagne

Le chiffre d'affaires de Bell Allemagne a baissé de 2,8 % pour s'établir à CHF 470 millions. Après correction des effets de change, le recul représente encore 1,5 %. La baisse est principalement à rapporter au net recul des prix des matières premières ainsi qu’à la composition de l'assortiment. En dépit d’un marché à la baisse, le volume des ventes a pu être maintenu au niveau de l’année précédente, à raison de 62'570 tonnes, si bien que Bell a gagné des parts de marché. La réorganisation des activités commerciales ces dernières années, l'harmonisation des processus et des systèmes informatiques ainsi que des investissements visant à optimiser les déroulements et flux de marchandises ont permis d'enregistrer des progrès continus sur le plan opérationnel.

Bell International

Depuis le 1er janvier 2015, les activités internationales du groupe Bell en France, au Benelux, en Pologne, en Hongrie et en République tchèque ont été regroupées du point de vue organisationnel au sein de Bell International. Cette division a enregistré un chiffre d’affaires de CHF 269 millions, soit une baisse de 8,1 %. Les influences monétaires et les prix nettement plus faibles des matières premières en Europe ont influé sur le chiffre d’affaires nominal. Par ailleurs, le réseau de succursales comprenant env. 30 points de vente en Slovaquie, dont la rentabilité était de plus en plus insatisfaisante, a été mis en cessation d'activité au 31.12.2014. Principalement en raison de mesures internes d'élimination de produits à faible valeur ajoutée, l'écoulement a diminué de 3,6 % à env. 32'000 tonnes. Grâce aux progrès obtenus au niveau de la création de valeur ainsi qu'à une gestion des coûts efficace, le résultat général de la division est en hausse par rapport à l'exercice précédent.

Perspectives

Bell s'attend à des renchérissements sur les matières premières en Suisse et en Europe pour le deuxième semestre 2015. Suite à l'abandon du taux plancher face à l'euro par la Banque nationale le 15 janvier 2015, la Suisse connaîtra sans doute une nouvelle intensification du tourisme d'achat. Selon le rapport financier de Bell établit en francs suisses, l'abolition du taux plancher entraînera une réduction nominale des fonds propres et un recul nominal du chiffre d'affaires, mais les répercussions directes sur le résultat devraient en revanche rester négligeables.

Indépendamment des facteurs externes, Bell continuera de miser sur la rationalisation des assortiments, en se concentrant sur les produits à forte valeur ajoutée, et l'exploitation de synergies au sein du groupe. L'optimisation de l'organisation et des processus se poursuivra également afin d'améliorer encore la structure des coûts. Conformément à l'option convenue, Bell reprendra au 1er mai 2015 2 % supplémentaires de l'entreprise Hilcona et deviendra ainsi l'actionnaire majoritaire avec 51 %. A partir de cette date, Hilcona, dont le chiffre d'affaires annuel s'élève à env. 500 millions et qui emploie 1900 personnes, sera entièrement consolidée au sein du groupe Bell. 

Avez-vous des questions ?

Responsable Corporate Marketing/Communication

Davide Elia

+41 58 326 3030 media@bellfoodgroup.com

Responsable de projet Corporate Communication

Fabian Vetsch

+41 58 326 3030 media@bellfoodgroup.com