Organisation interne et réglementation des compétences

Le conseil dʼadministration de Bell Food Group SA détermine les directives stratégiques, donne les instructions qui sʼimposent et supervise les activités générales du groupe, alors que la direction générale du groupe est responsable des activités opérationnelles. Le conseil d’administration surveille les plans fondamentaux de l’entreprise, en particulier les planifications annuelles et pluriannuelles, les projets d’investissement ainsi que les objectifs de l’entreprise. Il identifie les opportunités et les risques et initie les mesures requises. Un règlement détaillé d’organisation et d’entreprise fixe les compétences et responsabilités du conseil d’administration et de la direction générale du groupe.

Outre les responsabilités et compétences intransmissibles, le conseil d’administration se prononce notamment sur les fusions, litiges juridiques, contrats d’une importance particulière, sur les projets d’investissement de plus de CHF 5 millions ainsi que sur l’achat et la vente de sociétés et biens immobiliers. Il décide de l’organisation du groupe et nomme, licencie et supervise les personnes chargées de la direction opérationnelle. Il définit la politique du groupe en matière de rémunération ainsi que dans les domaines social, des investissements et placements, et contrôle son application. Par ailleurs, il se prononce sur la représentation au sein de communautés dʼintérêt et associations, ainsi que sur lʼoctroi de prêts de plus de CHF 100ʼ000 à des tiers et, dʼune manière générale, sur les cautions.

Au sein de Bell Food Group, les recommandations figurant dans les directives d’economiesuisse en ce qui concerne la fonction et les tâches des différents organes, à l’exception du comité de rémunération, sont assumées par le conseil dʼadministration. Cette pratique se justifie tant par la structure d’une organisation maîtrisable qu’en tenant compte des rapports de majorité parmi les actionnaires.

Le conseil d’administration se réunit généralement au moins sept fois par an, à un rythme bimestriel. Les réunions durent d’ordinaire entre quatre et six heures. En outre, une ou deux réunion(s) exceptionnelle(s) consacrée(s) à des activités stratégiques et opérations de grande envergure a/ont lieu chaque année. Le président de la direction générale du groupe ainsi que le responsable de la division Finances/Services de Bell y participent. Aucun consultant externe nʼa été sollicité au cours de l’exercice considéré. En 2016, le conseil d’administration a tenu sept réunions ordinaires et une réunion constitutive. Par ailleurs, le conseil d’administration s’est rendu auprès de sites de Bell Food Group à l’étranger au cours d’un voyage de deux jours. Le quota de présence était de 98 %, assemblée générale comprise.

En plus des affaires courantes, le conseil d’administration a plus particulièrement approfondi les thèmes  et projets suivants :

  • Acquisition et intégration de Hubers/SÜTAG, du groupe Eisberg ainsi que de Cher-Mignon SA et Geiser AG 
  • Construction et transformation de sites en Suisse dans le cadre du projet Opera (horizon de planification jusqu’en 2025), nouvelle construction en Espagne
  • Plan de mesures pour la division Bell International et plus particulièrement pour la France et la République tchèque
  • Approbation de la stratégie d’approvisionnement
  • Révision de la stratégie informatique

Communications aux médias

23.06.2017

L'autorité allemande de la concurrence abandonne la procédure contre Bell Allemagne

L'autorité allemande de la concurrence (Bundeskartellamt) a mis fin à la procédure contre Bell Allemagne. L’amende de 100 millions d’euros prononcée en juillet 2014 est ainsi caduque.

Plus